Cet article explique mon aventure avec mon moteur d’annexe, un Honda BF4 acheté neuf en avril 2021. Il s’agit d’un blâme, comme ça c’est clair.

Le moteur de l’annexe est un Honda BF4 qui fête ses douze mois. Après la première saison et le rodage il y a des petits réglages à faire, comme le jeu de culbuteurs entre autres. Je voulais bien faire les choses et avoir une belle facture Honda qui m’assure que le moteur a eu tous les petits soins dont il a besoin, même si ce sera cher. Il s’agit d’une opération standardisée par Honda appelée la “révision des 100h”.

À  Minorque, j’avais confié le moteur à un mécanique agréé Honda Marine, “Kim Nautic” pour ne pas le citer. Comme ça pendant ce temps je pouvais construire le dernier équipé (placard) à terminer dans la cabine avant.

Après un échange au téléphone j’ai pu lui envoyer un mail pour lui dire exactement ce dont j’avais besoin, avec une photo du programme de révision que je souhaitais qu’il fasse, mail en Espagnole et en Anglais. Le moteur fonctionnant très mal, j’étais persuadé que cette simple révision allait régler le problème, le moteur est neuf ! J’ai donc demandé au mécanicien de faire précisément cette révision et de me téléphoner avant tout autre chose.

Un jour après avoir donné le moteur au mécanicien, je reçois une facture pour la moitié des opérations demandées et un nettoyage de carburateur que je n’avais pas demandé. Ça sent mauvais, je l’appelle donc immédiatement.

« Téléphoner après la révision », pour nous ça veut dire quand on a tout réparé.

Kim Nautic

Mécanicien Honda

Le carburateur tout sale

Je me dis qu’ils savent ce qu’ils font, après tout c’est Honda.

Il marche bien quand ils me le livrent, effectivement, mais pas plus de 20 minutes !

Nous ne pouvons pas rester plusieurs jours de plus, je prends donc les devant et décide de ne pas faire confiance à un mécano qui ne comprends ni l’anglais ni l’espagnol. Avec le manuel d’atelier Honda, je suis le processus de diagnostic et en moins de dix minutes je constate que le filtre à essence n’a pas été changé. Une révision sans changer le filtre, c’est quand-même fort !

Je nettoie donc mon carburateur moi-même, plusieurs fois car je n’ai pas les outils d’atelier spécifiques Honda pour démonter toutes les pièces. J’ai d’abord nettoyé le filtre car je n’en avais pas de rechange et le moteur a fonctionné quelques temps. Il est bien sûr retombé en panne à nouveau à Ciutadella, puis Pollença, où j’ai à chaque fois re-nettoyé le carburateur.

L’origine du problème est évident: le circuit d’alimentation en essence est pollué.
Il faut trouver un filtre, c’est tout.

Pas de magasin d’accastillage à Ciutadella (Minorque) et à Pollença (Majorque) aucun n’avait le bon filtre. Incroyable en début de saison, mais c’est comme ça !

Nous contactons un autre centre Honda qui est à Inca, la seconde plus grande ville de Majorque située en plein milieu de l’île, qui nous confirme avoir la pièce, quelle joie ! De notre mouillage à Pollença, nous ramons alors jusqu’à la côte au ponton des annexes (un bon kilomètre face au vent). Nous marchons jusqu’à la gare routière pour prendre un bus, le bus nous dépose à l’entrée d’Inca. Nous marchons le long de l’autoroute pour atteindre la zone industrielle où se situe Honda. Le magasinier me remet le précieux filtre pour mon super Honda BF4, et celui-ci ressemble bien à mon filtre, mais beaucoup trop gros pour mes durites, il s’agit du filtre des BF5. Bien entendu ils n’ont pas celui du BF4, celui dont j’ai besoin et qu’ils m’ont bien indiqué avoir en stock.

Comment rester calme?

Fort heureusement et quelle chance, la famille de Raquel nous est venue en aide et nous conduit à Palma de Mallorca où enfin, nous trouvons deux filtre compatibles et des vendeurs compétents. Je prends les deux, il n’y en aura plus pour le suivant mais c’est tant pis pour lui !

Nettoyage du carbu par mes soins (ce qui aurait dû être fait !)

Le précieux filtre ! Alleluia !

 De retour à bord, je change mon filtre, nettoie pour la 4ème fois le carburateur, le moteur remarche. Le lendemain, il retombe en panne. Je démonte une cinquième fois le carburateur qui est à nouveau encrassé et affine mon diagnostic: c’est la pompe à essence située en aval du filtre qui est aussi encrassée et qui transfère sa pollution au carburateur petit à petit. Je pose donc le second filtre que j’avais bien fait d’acheter entre la pompe et le carburateur et depuis, le moteur tourne comme une horloge. En fin de saison on pourra retirer le second filtre car la pompe se sera espérons-le, décrassée complètement.

Et si j’étais nul en mécanique ?
Si je n’avais pas eu la chance de recevoir l’aide de la famille de Raquel ?

Ce moteur est une belle machine de qualité et je l’aime beaucoup, mais le service Honda est tout simplement lamentable :

  • Le vendeur du Portugal m’avait assuré qu’il avait mis de l’huile dedans avant de me le vendre. C’était faux. Démarrer un moteur neuf sans huile, c’est parfait !
  • Le mécanicien de Minorque ne sait pas faire une maintenance standard, même quand on lui donne la liste précise des choses à faire selon leur propre protocole.
  • Celui de Majorque se trompe de référence deux fois, celui au téléphone puis son collègue en boutique.

Tous sont des revendeurs agrées Honda dont on trouve l’adresse sur le site officiel Honda Marine. Si leurs bureaux d’études sont excellents, peut-être que Honda devrait revoir leur réseau de services. En tout cas le prochain moteur que j’achèterais sera d’une autre marque, c’est certain. Je ne sais pas si ce sera mieux, mais en tout cas j’en ai fini avec Honda.

Last Updated on 15 septembre 2022 by Vincent